Une personne âgée vend de la drogue pour assouvir son besoin de jouer au bingo

Décidemment, il est très facile de lire des faits divers insolites sur le bingo ! Une grand-mère de la ville de Bisbee, aux États-Unis, accroc au bingo, se serait payée des sessions de jeu grâce à l’argent qu’elle amassé à travers le trafic de majijuana.

Une sexagénaire vend de la drogue pour jouer au bingo

Le 27 janvier 2005, un juge a condamné Mme Villareal-Garcia, âgée de 62 ans, à trois ans de prison et à payer la somme de 150 000 dollars américains pour avoir transporter dans son véhicule plus de 200 kilogrammes de marijuana depuis sa maison de Douglas jusqu’à un casino localisé dans la ville de Tucson. Mais ce n’était pas pour jouer aux machines à sous en 3D que la retraitée s’y serait rendue.

Lorsque la police a demandé à Mme Villareal-Garcia de stopper son véhicule, les agents auraient senti une forte odeur de marijuana. Ils auraient alors ouverts le coffre de l’automobile de la sexagénaire pour y découvrir un sacré pactole. La vieille dame aurait toutefois déclaré, ne pas savoir que de la drogue avait été déplacée dans son coffre.

Au moment de son procès en novembre 2005, elle aurait témoigné que l’ancien beau-père de son fils, avec qui elle n’était plus depuis un petit bout de temps, aurait pointé le bout de son nez un beau jour pour emprunter sa voiture. Selon son avocat, M. Robert Zohlmann, « Mme Villareal-Garcia a été traitée comme une mule. On s’est servie d’elle et de son véhicule ce soir-là pour transférer de la drogue d’une région à une autre ». Mais pourtant, le procureur Doyle Johnstun ne cessait pas d’avoir des soupçons, se demandant pourquoi la sexagénaire roulait les vitres ouvertes en plein hiver –certainement pour réduire les odeurs sécrétées par les plantes.

Une accroc des jeux d’argent

Pour avoir le fin mot de l’histoire, le procureur a autorisé l’intervention de témoins appartenant à l’entourage de la suspecte : certains auraient attestés que Mme Villareal-Garcia jouait au bingo presque tous les soirs à Douglas ou Tucson. Cette dernière n’avait comme salaire régulier que des gains sporadiques au bingo d’à peine 275 dollars par mois. « Les gens qui jouent tous les jours au bingo ne gagnent pas. Ils perdent. Chez elle, c’est une addiction », a exprimé l’un des témoins en 2005.

Cette addiction au bingo -tout comme à tout autre jeu de casino en ligne- explique comment une sage petite grand-mère s’est retrouvée mêlée dans une histoire de trafic de drogue. Le jury eut besoin de moins de 2 heures pour délibérer, déclarant que la sexagénaire était coupable pour transport de marijuana avec intention de vente. Si Mme Villareal-Garcia a maintenu son innocence pendant le procès, cette dernière a été emprisonnée pendant trois ans et a été dans l’obligation de payer les 150 000 dollars.